Imperium
9630
i'Score :
-

Ramadan, la télévision gavée de publicité

Les Inspirations Eco
2014-07-11 12:7
-

Ramadan, la télévision gavée de publicité • Durant la première semaine du ramadan, les principales chaînes de télévision nationales ont diffusé en moyenne une heure de publicité pendant le ftour. 2M s'accapare près de 70% des annonces. Les opérateurs téléphoniques, les sociétés de consommation et du BTP sont les plus visibles à la télé, selon le cabinet Imperium Media. Décryptage. P. 4 Ramadan La télévision gavée de publicité • Durant la première semaine du ramadan, les principales chaînes de télévision nationales ont diffusé en moyenne une heure de publicité pendant le ftour. 2M s'accapare près de 70% des annonces. Les opérateurs téléphoniques, les sociétés de consommation et du BTP sont les plus visibles à la télé, selon le cabinet Imperium Media. Pour les chaînes de télévisions nationales, le ramadan est synonyme de haute saison publicitaire. C'est un mois par excellence pour rentabiliser au maximum le temps d'antenne. Cette année encore, le scénario est le même : à l'heure du ftour (qui devient désormais le prime time), les téléspectateurs sont tellement submergés de messages publicitaires que nombreux arrivent à se demander s'ils suivent la télé pour la pub ou pour les programmes de divertissements diffusés par les chaînes durant ce mois béni. À en croire le cabinet Imperium Media, durant la première semaine du ramadan, le temps de publicité a atteint 29.058 secondes, soit 484,3 minutes, ce qui donne 8h ! Autrement dit, chaque jour, les différentes chaînes de télévisions nationales passent plus d’une heure de publicité durant le seul moment du ftour. Cette durée, comparée à celle enregistrée en 2013 (avec 29.129 secondes), fait ressortir une très légère baisse de 0,2%. Autant dire que 2014 s'inscrit dans la même dynamique que l'année précédente, marquée par une nette reprise des investissements publicitaires tous médias confondus. Hormis l'heure de la rupture du jeûne, les télévisions ont diffusé TOP 3 DES ANNONCEURS [étiquettes de lignes 1" SEMAINE RAMADAN 2014 I Télécommunications 25,6% Alimentation 22,9% Bâtiment/Travaux/ Publics 13,6% RECUL DE -16% PAR RAPPORT À 2013 1«* SEMAINE NOMBRE DE NOMBRE DE VARIATION RAM 2014 SECONOE 2013 SECONDE 2014 Journée entière 79.566 66.179 -16,8% Ftour 29.129 29.058 -0,2% SOURCE : IMPERIUM MEDIA durant la première semaine du ramadan 66.179 secondes de publicité (1.103 minutes, qui font 18,38h !). Par rapport à 2013, le cabinet Imperium Media constate le temps de publicité a atteint29.058 secondes. que ce temps se réduit de -16,8%, soit bien en deçà des 79.566 secondes comptabilisées pendant les journées ramadanesques de 2013. 70% de la pub pour 2M Le temps de publicité diffusée calculé, voyons à présent quelle chaîne en profite le plus. Sans surprise, il s'agit bel et bien de la chaîne d'Aïn Sebaâ. En effet, 2M domine les débats, avec une part de marché estimée à 66,9% durant la première semaine du ramadan. Ce score s'inscrit d'ailleurs dans la même dynamique que ceux enregistrés par la deuxième chaîne en dehors de cette période. Mais cette fois, le volume s'amplifie... avec des recettes qui explosent. Autre fait important à souligner, à en croire les chiffres d'Impérium Media, Medil TV réussit à devancer Al Aoula. Avec 17,4% de parts de marchés, la chaîne tangéroise fait mieux que la première télévision publique qui se contente pour le moment d'un 15,7%. Une chose est sûre, chaînes de diffusion comme régies publicitaires se frottent les mains en cette période faste, qui est par ailleurs synonyme de traversée du désert pour d'autres médias comme la presse écrite, où la pub se raréfie durant le mois de ramadan. Qui fait de la pub ? Enfin, qui dit publicité, pense forcément aux annonceurs, qui essaient le plus de profiter du ramadan pour renforcer leur notoriété. Selon les statistiques d'Impérium Media, il s'agit avant tout des opérateurs de télécommunication. Ceux-ci s'accaparent 25,6% des plages publicitaires de la première semaine du ramadan. Au Maroc, ce mois étant paradoxalement considéré comme celui de forte consommation, l'industrie alimentaire en profite autant que possible. En effet, l'alimentation s'adjuge la deuxième place avec 22,9% de temps de pub, devant les secteurs du BTP (13,6%), des boissons (10,8%) et des marques de toilette et de beauté (8,9%). • PAR OUMAR BALDÉ o.balde@leseco.ma MEDI1 DEVANT AL AOULA Qu'en est-il de l'audience ? Concernant l'audience des chaînes de télévision, les résultats publiés par Marocmétrie indiquent que du 6 au 8 ramadan (4 au 6 juillet), 42% des téléspectateurs suivaient 2M, contre seulement 7,4% pour Al Aoula sur l'ensemble de la journée. En prime time (19h46-21h46), la deuxième chaîne porte sa part d'audience à 63,4% contre 5,9% pour la première chaîne. Les «autres chaînes», qui comprennent les télévisions étrangères, totalisent en prime time 26,4% de part d'audience, alors qu'elles parviennent à atteindre 45,3% sur l'ensemble de la journée. Les programmes de 2M sont globalement les plus suivis: plus de 10 millions de téléspectateurs pour «Kenza f’douar», 9,6 millions pour «Jar wa Majrour 2014» et 8,7 millions pour «L’couple 2». S'agissant des programmes d'Al Aoula, on retrouve «Noujoum Al Oula» en tête des audiences avec 1,6 million de téléspectateurs, devant «Supermar-ket» avec 1,5 million et «El Guemat», qui totalise 1,1 million de téléspectateurs. Enfin, selon Marocmétrie, la durée d'écoute par individu (âgé de 5 ans ou plus) a atteint 4 heures 32 minutes du 6e au 8e jour de ramadan. MedilTV 17,4%